Journée d’études Maghreb Amazigh – Jeune recherche française en études amazighes (21 juin 2022)

Vue panoramique de la vallée « des roses » de M’Goun au coucher du soleil. La vallée des roses est creusée par la rivière M’Goun, que l'on voit ici au milieu. Une partie du village d’Agoulzi est à droite et le village de Taberacht au centre. © Ben Lieu Song, CC-BY-SA 2.0

La journée d’études « Maghreb Amazigh – Jeune recherche française en études amazighes est soutenue par l’Institut SoMuM dans le cadre des projets « Mutations ».

Le projet de recherche Maghreb Amazigh propose d’aborder un espace maghrébin en mutation et en mouvement au prisme du paradigme berbère et par une réflexion critique de l’état des savoirs dans le champ des études berbères. Ce champ d’étude complexe, doublement articulé aux champs militant et institutionnel des sociétés maghrébines, connaît un profond renouvellement mais il reste néanmoins marginalisé du fait de son manque de visibilité dû à son éparpillement. Longtemps marqué par la linguistique et l’ethnologie, il s’ouvre lentement à d’autres approches disciplinaires (histoire, anthropologie, économie, sciences politiques…) et thématiques (mobilisations collectives ; citoyennetés locales ; gestion des ressources et environnement ; questions identitaires; patrimoines matériels et immatériels…)

Introduction

9h30

Karima Dirèche (CNRS, TELEMMe) : Introduction
Malika Assam (AMU, IREMAM) : « Les études amazighes en France au XXIe siècle »

Session 1 – L’étude des langues berbères pour repenser les mondes d’hier et aujourd’hui

10h15-12h

Intervenants

Valeria Argiolas (chercheure associée, IREMAM) : « Repenser la Méditerranée antique à partir de la linguistique berbère »

Rachid Lhachmi (doctorant, Université de Bordeaux, LACES) : « Penser les interactions entre biodiversités biologique et culturelle à travers l’exemple des Ait Ouzighimt (Vallée du M’Goun ; Haut Atlas) »

Discutante

Catherine Miller (CNRS, IREMAM)

Session 2 – Penser les sociétés berbères à l’aune des dynamiques religieuses contemporaines

13h30-15h15

Yannis Boudina (doctorant, EHESS, IMAF) : « Islamité, kabylité, arabité. D’un salafisme de Grande-Kabylie citadine (Algérie) »

Kheloudja Amer (doctorante, Nantes Université, CENS) : « Ce que la conversion au protestantisme évangélique fait aux femmes : le cas du village kabyle de Budafel »

Discutante

Karima Dirèche (CNRS, Telemme)

Session 3 – Penser les revendications dans les sociétés berbères

15h15-17h

Margherita Rasulo (doctorante, Inalco, Università di Napoli L’Orientale) : « L’approche expérientielle de la condition minoritaire dans une perspective de genre : processus de minoration et mouvements de revendications algériens. Le cas de la Kabylie (années 1980 – 2000) »

Brahim El Manouti (doctorant, AMU, IREMAM) : « Conception, enjeux et espaces d’une valeur muable dans une société en mutation : vers une nouvelle approche de l’honneur dans le Rif contemporain »

Discutante

Aude Signoles (AMU, MESOPOLHIS)

*****

Télécharger le programme au format PDF

Date, lieu, horaires
20 juin 2022, salle A219, Maison méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH), 9h30-17h

Lien zoom  
https://univ-amu-fr.zoom.us/J/88529030993?PWD=VKD5AM1WL0FHT1VZKZG0TITYL2DPUT09
ID de réunion : 885 2903 0993
Code secret : 738756


Consulter :


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search