Repenser le national au Moyen-Orient : la Jordanie comme cas d’étude (NaJor@Mo)

Photo illustrant le projet repenser le national au Moyen-orient
Matson photographing in Petra, 1934, Library of Congress Prints and Photographs Division Washington, D.C. 20540 USA, https://www.loc.gov/pictures/item/2019712720

Depuis 2011, on constate un regain d’intérêt au sein de la recherche sur et au Moyen-Orient pour la Jordanie. Dans un contexte de crise politique, économique et sanitaire, de nombreux jeunes chercheurs travaillent sur cet espace national avec des perspectives disciplinaires, parfois comparatistes, très différentes.

Ce projet de recherche se donne pour objectif de fédérer un groupe de jeunes chercheurs internationaux autour d’une réflexion commune sur le « fait national jordanien ». Pays « carrefour » au projet national longtemps disputé ou contesté, y compris au sein des études académiques, la Jordanie constitue un observatoire privilégié des mutations sociales et politiques qui touchent et ont touché la région au cours du XXe siècle.

Par ailleurs, interroger la question nationale permet de poser en creux la question de la spécificité du terrain jordanien et de la mettre en perspective avec des mécanismes sociaux, économiques et politiques récurrents à l’échelle régionale voire internationale. Le projet invitera les jeunes chercheurs à s’arrêter sur l’apport des études aréales sur leur champs de recherche ou disciplinaires. Ceci permettra aussi d’envisager, dans une perspective méthodologique, ce que les crises font à la production en sciences humaines et sociales.

Se saisissant du « fait national jordanien » comme point d’entrée de l’étude des différentes crises et mutations en cours au Moyen-Orient, ce projet accompagnera les jeunes chercheurs (master et doctorat) dans leur travail de terrain puis dans la restitution de leurs observations au sein de notes de blog mais également par la production de textes académiques, notamment des articles. Ce projet de recherche contribue ainsi aux études sur la question nationale et celle de l’État au Moyen-Orient et s’ancre dans les ambitions de formation des étudiants de master et doctorat de l’Institut SoMuM.

Coordinateurs du projet : Taher Labadi – LESTAMU – tallabad[at]gmx.com ; Simon Mangon – MESOPOLHISAMU – simon.mangon[at]noria-research.com ; Norig Neveu – IREMAMAMU – norigneveu[at]hotmail.fr

Carnet de recherche : najormo.hypotheses.org


Consulter : Seminar (Najor@Mo project) – Rethinking the nationhood in the Middle East Jordan as a case study (February to June 2022).


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search