Figures et sonorités silencieuses de la traversée en Méditerranée (CARGO)

Istock by Getty Images, image libre de droit, © danielsbfoto

Le projet Cargo, porté par les artistes Anne de Giafferri et Christian Delécluse, en partenariat avec des chercheurs des laboratoires Iremam (UMR 7310) et Mesopolhis (UMR 7064) et des étudiants d’Aix-Marseille Université, s’inscrit dans une approche résolument interdisciplinaire et expérimentale qui cherche à montrer à partir de récits de la traversée en Méditerranée l’immigration en train de se faire, au prisme des mots, des récits et des ambiances sonores.

Pour ce faire, il questionne la relation entre les démarches artistiques et universitaires à partir d’une analyse croisée des matériaux recueillis autour des temporalités de la traversée et de la réalisation d’une œuvre sonore. De ce dispositif innovant émergera une installation commune co-construite, partagée, questionnée, diffusée entre artistes, universitaires et citoyens. Elle prendra la forme d’un conteneur maritime itinérant détourné de sa fonction logistique dans la globalisation économique pour être amarré au cœur de plusieurs grandes villes de la Méditerranée et offrir un espace de découverte et d’imprégnation de créations artistiques, visuelles et sonores.

Ce projet qui aborde sous un angle renouvelé la question des mobilités, des identités et des appartenances en Méditerranée pose ainsi un regard sensible sur la traversée, sur la navigation, sur la migration, et plus généralement sur les échanges entre les peuples qui ont nourri les civilisations méditerranéennes, entre passé et présent.

Coordinateurs du projet : Saïd Belguidoum – IREMAM (UMR 7310) – MMSH – said.belguidoum[at]wanadoo.fr ; Constance De Gourcy – MESOPOLHIS (UMR 7064) – MMSH – constance.degourcy[at]univ-amu.fr

Carnet de recherche : cargo.hypotheses.org


Consulter :



Citer ce billet
Institut SoMuM (2021, 18 mai). Figures et sonorités silencieuses de la traversée en Méditerranée (CARGO). Sociétés en Mutation en Méditerranée. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uggn

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search