[Podcasts] Séance 1. La mise en récit des horizons possibles – Conférences « Penser les futurs en Sciences humaines et sociales » (6 décembre 2021)

Dans un contexte de multiplication des crises (sanitaires, environnementales, politiques, économiques et sociales) auxquelles nos sociétés sont et seront confrontées, l’Institut Sociétés en Mutation en Méditerranée (SoMuM) a lancé un groupe de réflexion autour de la prospective, et plus généralement de l’étude des futurs.

Pour cette première séance, le groupe de travail souhaite réfléchir à l’utilisation des récits et des scenarii dans les Sciences humaines et sociales. Chez Aristote2 puis Paul Ricoeur3 , la « mise en récit » a un pouvoir configurateur et heuristique où les évènements agencés selon un ordre précis sont producteurs de sens. Il explore et interroge cette capacité des récits à rendre intelligible la complexité des évènements et des transformations.

Intervention 1 – Claire Bidart
(directrice de recherche au CNRS et au LEST)

Claire Bidart présente ses recherches sur les récits de vie et les bifurcations biographiques.

Intervention 2 – Nathalie Rubio
(professeure de droit public au CERIC)

Nathalie Rubio discute le concept de « récit judiciaire », notion qui correspond
à un « tournant narratif » entrepris dans les Sciences juridiques.

Intervention 3 – François Dumasy
(maître de conférences en histoire au laboratoire MESOPOLHIS)

François Dumasy propose une lecture critique du courant de l’histoire contrefactuelle
qui explore la contingence des faits historiques en recourant notamment au récit fictionnel.

Intervention 4 – Antoine Dolez
(post-doctorant à l’Institut SoMuM, au laboratoire MESOPOLHIS et au Plan Bleu)

Antoine Dolez expose comment les études sur le futur – Future Studies – analysent,
dissèquent et critiquent les « Grands Récits » des futurs de notre époque contemporaine.


Consulter :


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search