Séminaire doctoral – État de l’art et perspectives en Sciences juridiques : comment les Sciences juridiques appréhendent-elles la Méditerranée ? (17, 24 et 31 mars 2022)

Geopolitical Atlas of the Oceans, Didier Ortolland, Jean-Pierre Pirat, 2017

Ce séminaire est organisé dans le cadre du programme doctoral Études méditerranéennes de l’Institut Sociétés en Mutations en Méditerranée (SoMuM). Destiné aux doctorants d’Aix-Marseille Université (toutes disciplines de Sciences humaines et sociales), le séminaire disciplinaire de SoMuM a pour objectif de fournir une synthèse théorique et méthodologique de chaque discipline dans le domaine des Études méditerranéennes : état des savoirs et perspectives.
Inscription sur ADUM.

Qu’apprend-on à regarder la Méditerranée au prisme d’une discipline ? Le séminaire de SoMuM sera l’occasion de présenter les grands auteurs, écoles de pensée et enjeux thématiques de chaque discipline de l’Institut. Deux premières éditions ont déjà eu lieu en 2021, animées par des géographes puis historiens. La présente édition est dédiée aux Sciences juridiques.

*****

Les Sciences juridiques, et plus précisément le droit international public, appréhendent la Méditerranée comme un espace aux multiples facettes : un espace maritime en mouvement, un espace où se rencontrent voire s’affrontent des souverainetés, un espace de coopération autour d’enjeux communs et globaux, un espace d’échanges et de communications de toutes sortes.

Coordinatrice : Pascale Ricard (DICE) est chargée de recherches au CNRS en Droit international public au sein du Centre d’études et de recherches en Droit international, comparé et européen d’Aix-Marseille Université. Elle a publié un ouvrage intitulé La conservation de la biodiversité dans les espaces maritimes internationaux : un défi pour le droit international. Ses recherches portent principalement sur le Droit international de la mer et le Droit de l’environnement. Elle enseigne le Droit international public au sein des universités Aix-Marseille et Lyon 3.

Séance 1. La Méditerranée en tant qu’espace maritime fragmenté

17 mars 2022, 13h-16h
Uniquement en visioconférence :
https://univ-amu-fr.zoom.us/j/83722202739?pwd=WWJ6M0haOHJudUlyNUVpbHUxR3Rhdz09

Le présent séminaire doctoral aura tout d’abord vocation à discuter de la manière dont le droit international s’intéresse à la question méditerranéenne, en étudiant la Méditerranée en tant qu’espace maritime singulier, mer semi-fermée obéissant à un régime juridique défini par les États l’entourant dans le cadre de diverses conventions internationales. La fixation des frontières maritimes entre les États mais aussi vers le large n’est d’ailleurs pas achevée dans cet espace et cette dimension « territoriale » de la Méditerranée constitue un enjeu actuel et complexe déterminant pour les juristes internationaux.

Intervenante

Pascale Ricard (DICE) présentera, à cette occasion, les objectifs et la méthodologie du projet ZOMAD auquel elle participe, piloté par la Professeure Alina Miron, qui consiste à étudier la pratique des États au sein des zones maritimes disputées afin d’en déduire, potentiellement, l’existence d’un régime juridique relatif aux activités menées dans ces espaces.

Séance 2. La Méditerranée en tant qu’espace de coopération autour d’enjeux communs

24 mars 2022, 14h-17h
Uniquement en visioconférence : https://univ-amu-fr.zoom.us/j/85950600138?pwd=aVU2ZDlhMms0NzdVQ3g2MVp5b2FFdz09

La mer Méditerranée sera ensuite présentée comme un espace de coopération entre États riverains, ces derniers devant nécessairement s’allier pour la gestion et la conservation des ressources ou encore pour l’organisation des activités maritimes. Cette gouvernance internationale et régionale de la Méditerranée n’est pas sans lien avec la « territorialisation » évoquée juste avant, puisqu’elle tend à mettre en place une véritable « planification » de l’espace maritime.

Intervenant

Wissem Seddik est doctorant au sein du Centre d’études et de recherches en droit international, comparé et européen (DICE). Sa thèse, sous la direction de la Professeure Marie-Pierre Lanfranchi, porte sur la planification de l’espace maritime en Méditerranée.

Séance 3. La Méditerranée en tant qu’espace de mouvements et de circulations humaines

31 mars 2022, 10h-13h
(Salle Duby, MMSH, Aix-en-Provence)
Visioconférence :  https://univ-amu-fr.zoom.us/j/89510237023?pwd=WWlTVGZjd1c2aVlORnM4OVp6TldoUT09 

Enfin, la Méditerranée sera envisagée comme un espace de mouvement, au travers de la question des migrations. Celles qui font tristement l’actualité sont au cœur des préoccupations du juriste, car elles éclairent sur des failles juridiques que des stratégies contraires cherchent à creuser ou à combler. Plus largement, la question des migrations dans cet espace méditerranéen met en lumière les ressorts et les acteurs d’une circulation des normes juridiques devant encadrer celle des hommes.

Intervenante

Delphine Perrin est Chargée de recherche à l’IRD, rattachée au LPED, Aix-Marseille Université. Ses travaux de juriste et de politiste portent sur les dynamiques juridiques et politiques autour des migrations, des mobilités, de l’asile et de la nationalité en Afrique méditerranéenne et sahélienne.

Séance 4. Bilan du séminaire disciplinaire transversal

7 avril 2022, 11h-12h
Visioconférence : https://univ-amu-fr.zoom.us/j/83542685318?pwd=TVkvNlNrZUJ5djFDNTBPaXpIOFdXQT09

Cette séance de restitution sera animée par Pascale Ricard (DICE).


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search