Les portraits de SoMuM – Zoélie Rolland, en classe préparatoire d’art et de design – « Produire un état des lieux de la cité Air Bel »

Zoélie Rolland, étudiante en classe préparatoire d’art et de design
à l’École Duperré (Paris)


Je suis Zoélie Rolland, étudiante en classe préparatoire d’art et design à l’École Duperré à Paris. J’ai suivi un parcours STD2A (Science technologique des Arts appliqués) pour ensuite me préparer, pendant deux ans, aux concours de grandes écoles de cinéma ou d’image.

Dans le cadre de mes études de première et deuxième année de classe préparatoire, j’ai eu à réaliser une étude sur un lieu pour en comprendre son essence. J’ai décidé de travailler sur la question de l’influence de l’architecture sur les modes de vie de l’homme. Pour illustrer cette réflexion, je me suis penchée sur la cité Air Bel, située dans le quartier de la Pomme (11e arrondissement de Marseille) et la Villa Air-Bel, demeure provençale, ayant abrité des centaines d’artistes et d’intellectuels pendant la Seconde Guerre mondiale.

L’étude que j’ai conduite s’est principalement portée sur une analyse de l’architecture et de l’urbanisme du lieu, que ce soit son histoire ou son actualité. Pour approfondir cette réflexion et pour rendre l’étude plus intéressante, j’ai décidé de mettre en tension mes observations, menées courant l’été 2021, avec les archives du projet Air Bel et les plans d’urbanisme que j’ai pu trouver. Le but était de produire une comparaison entre les intentions initiales du projet urbain d’Air Bel (expression architecturale et urbaine de mise en forme de la ville qui porte des enjeux sociaux, économique, urbains et territoriaux) et les aménagements finalement construits. On observe une vraie disparité entre la volonté sociale exprimée dans le permis de construire et les réalités techniques qui ne correspondent pas du tout à ces intentions.

Dans un premier temps, j’ai répertorié et trié toutes les archives, dont certaines m’ont été fournies par l’association Villa Air-Bel. Au cours de ces recherches, j’ai été très étonnée et captivée par l’histoire riche et mouvementée de la Villa Air-Bel que je ne connaissais pas, malgré mes origines marseillaises.

J’ai ensuite organisé mon travail d’analyse en plusieurs parties : l’historique, l’étude géographique, la topographie, l’urbanisme, les réalités techniques, le Plan local d’urbanisme (PLU).

Enfin, j’ai assemblé les visuels (photographies, dessins, photomontages, plans), produits au cours de ces analyses, pour en créer un véritable objet d’édition.

Une des difficultés de mon travail était de trier l’ensemble des éléments d’archives dont j’ai pu disposer et réaliser des visuels en un temps très court (trois semaines). Une organisation efficace était nécessaire.

Je suis très contente d’avoir réalisé ce vaste travail car il m’a permis de découvrir un nouveau lieu urbain à Marseille et de réaliser, pour la première fois dans mon parcours, une étude architecturale. Cette étude a mis en évidence des problèmes sociaux liés à l’architecture et un vrai contraste entre l’intention du projet et sa réalisation finale. Plus que des dispositifs techniques, on parlera alors d’enjeux politiques mis en place au sein de l’architecture (isolement de la cité, une architecture qui se referme sur elle même, esthétique agressive).

Je tiens à remercier l’ensemble des personnes qui m’ont apporté leur soutien opérationnel pour mener à bien ce projet : les aides de l’Institut Sociétés en Mutation en Méditerranée (SoMuM) – Lab’Citoyenneté et de l’association Villa Air-Bel m’ont été précieuses.

******

Pour en savoir plus sur mes travaux :
https://zoelierolland.wixsite.com/my-site/projects-6


Consulter la présentation du Lab’Citoyenneté Villa-Air-Bel.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search