Lab’Citoyenneté Traverses

Balade urbaine dans le centre-ville historique de Marseille, © Nathalie Cazals
Balade urbaine dans le centre-ville historique de Marseille, © Nathalie Cazals

L’Institut Sociétés en Mutation en Méditerranée (SoMuM) a pour vocation de continuer le développement de son dispositif Lab’Citoyenneté. C’est ainsi qu’il s’est rapproché de Traverses, association marseillaise, afin d’élargir le périmètre du dispositif et pour donner accès aux étudiants qui s’y investissent à de nouveaux terrains d’études.

L’association Traverses a été fondée en décembre 2020 à la suite de nombreuses expériences en matière de valorisation des patrimoines de la ville de Marseille (www.nexperiences.com). Pilotée par l’anthropologue Nathalie Cazals, elle vise à renforcer la cohésion sociale et territoriale via les patrimoines et à créer des narrations sur la ville de Marseille à partir de savoirs académiques, de récits de vie et de pratiques d’usages de la ville.

Traverses a pour mission de diffuser cet échange de connaissances auprès des habitants, des gens de passage, des jeunes dans le cadre scolaire et de toute personne souhaitant connaître la ville en profondeur dans ses aspects aussi variés que les facettes qui l’on constituée. Son fonctionnement agile et rhizomique génère, en immersion dans la ville, de nombreuses collaborations sur le terrain avec le milieu associatif et les institutions. Ainsi, les expositions du Musée d’Histoire de Marseille sont prolongées dans la ville par les balades urbaines tissant un canevas entre thématiques muséales, lectures de l’environnement urbain et rencontres avec les acteurs de la ville. Le travail collaboratif, désormais entamé avec l’Institut SoMuM et le dispositif Lab’Citoyenneté, contribue à promouvoir les arts et les sciences dans la cité et à renforcer une médiation scientifique par l’intervention des étudiants qui participent également à la mise en œuvre d’enquêtes dans les espaces du centre-ville de Marseille.

Ces enquêtes, ces projets, ces rencontres de l’association Traverses, s’opèrent dans le cadre des Droits culturels (définis par l’Unesco) et rentrent dans le cadre de la loi « NOTRe » ou « LCAP » en France. Ce sont donc des démarches participatives qui sont déployées afin que chaque personne puisse participer à la vie culturelle, de la vivre librement et de pouvoir exprimer sa culture et ses références. Au-delà de la participation, c’est la réappropriation des patrimoines, des mémoires plurielles et même des usages de la ville qui contribue à l’implication de chacun dans la fabrique de la ville et de son environnement.

L’association emprunte les chemins de « traverse » pour promouvoir l’émancipation par l’échange de connaissances dans le champ de l’éducation populaire, notamment sous la forme de balades urbaines. Traverser la ville, la lire ensemble, engage à la fois les expériences sensibles, les mémoires et les sciences dans toutes leurs dimensions. C’est dans une démarche transdisciplinaire que se construisent ces récits pluriels où se mêlent l’histoire, la sociologie, l’anthropologie et l’archéologie. La croisée de ces disciplines permet de développer une nouvelle lecture de nos espaces urbains et périurbains, de développer une compréhension différente du monde qui nous entoure et que nous expérimentons. Ces nouveaux regards contournent la valorisation d’une culture dominante, et participent ainsi à la défense de la culture populaire.

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search